Posted in Art poétique

Rime embrassée : de quoi s’agit-il ?

La rime embrassée est une forme particulière d’agencement de vers très appréciée des poètes. Elle sublime le poème quand on sait bien la manier. Avant de se lancer dans l’écriture d’un poème,  le poète en herbe peut s’amuser au préalable à jeter un coup d’œil sur les différentes techniques utilisées pour bien créer ses rimes. Les rimes font partie de ces techniques que les néophytes sont invités à connaître.
rime embrassée
Pablo Picasso

Les différents types de rimes

L’auteur d’un poème peut choisir entre différents types de rimes. Concernant particulièrement la disposition de celles-ci, vous pouvez opter pour les rimes plates ou suivies, du genre AABBCC, etc. Il est également possible d’opter pour les rimes tripartites du genre AABCCB, ou les rimes alternées ou croisées du genre ABAB. En outre, il existe encore des rimes brisées ou les vers riment ensemble aussi bien par la césure que par la fin de vers. Enfin, vous pouvez jeter votre dévolu sur les rimes embrassées qui adoptent le genre ABBA.

Gros plan sur les rimes embrassées

On peut donc définir la rime embrassée comme une rime encadrée par d’autres rimes, et adoptant la forme ABBA. Pour donner plus de clarté à cette définition, il convient de prendre un exemple. Ainsi, dans « Sonnet à Hélène » de Pierre de Ronsard, on peut très bien découvrir l’organisation de ce genre de rime :

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle (A)

Assise, auprès du feu, dévidant et filant (B)

Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : (B)

« Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! » (A)

C’est donc cette alternance des rimes qui explique l’appellation de rimes embrassées. Il est utile de rappeler que ces dernières sont présentes dans les poèmes célèbres comme « Heureux qui comme Ulysse » de Joachim du Bellay, ou encore « L’horloge », « Correspondances », et « Harmonie du soir » de Charles Baudelaire. Vous pouvez également apprécier l’harmonie de ces rimes dans « La Tzigane » de Guillaume Apollinaire ou encore « Le temps a laissé son manteau » de Charles d’Orléans. Les chefs-d’œuvre littéraires permettent également de découvrir les différentes rimes existantes et aident aussi à se familiariser avec leur utilisation.