« Voyelles » est une poésie composée par le poète Arthur Rimbaud. Elle fait partie de ses poèmes les plus connus, mais conserve toujours un côté mystérieux. Ainsi, de nombreuses interprétations sont faites de ce bel extrait. Voici, une approche qui vous aidera à mieux appréhender l’esprit du poème !

Voyelles Arthur Rimbaud

Le sens des correspondances présentes dans ce poème

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu… ». Tels sont les premiers mots de cette magnifique poésie. Vous remarquez donc que Rimbaud fait correspondre chaque voyelle à un mot ; mais pas n’importe quel mot, car il s’agit de couleurs, de formes, ou de sensations. En effet, chaque couleur est attachée à un sens moral. Le blanc représente l’innocence et la pureté, le noir est plutôt la mort, la décomposition. « Anges », « Suprême Clairon », le bleu fait référence au divin, le vert à la paix et au calme, etc. !

Il s’agirait du portrait d’une femme

Le poète décrirait une femme à travers « Voyelles ».

A : « corset velu ». La lettre A fait aussi penser au pubis d’une femme.

E : teint blanc immaculé.

I : couleur rouge des lèvres.

U : représente le front.

O : couleur des yeux bleus-violets.

 

Voyelles

Arthur Rimbaud

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d’ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d’ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d’animaux, paix des rides
Que l’alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
— O l’Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

Arthur Rimbaud, Poésies

L’amour est un mystère, un don de soi suave pour l’être aimé. L’amour nous tombe dessus : d’abord comme une pluie fine, ensuite de façon brutale, comme un torrent. Une fois qu’on aime, la vie prend tout son sens. L’amour est l’essence même de la vie. quoi de plus beau qu’un beau poème d’amour pour combler les cœurs meurtris !

 

La saint Valentin ou la fête des amours

 

Qui y a-t-il de plus beau que l’amour ? Rien. L’amour attendrit l’âme agitée, rend plus fort  les cœurs fébriles. L’attrait de l’amour est tellement fort qu’il eut fallu un jour de l’année à lui consacrer. Ce jour est un  prétexte de plus pour dévoiler ses pensées désirantes, avouer ses sentiments ou de les réavouer.

Au plus profond de mon âme j’ai compris,
Qu’il n’y a rien de plus vrai et de plus pur,
Que toi,

Au plus profond de mon âme j’ai compris,
Que le sombre ciel s’éclaircit en ta présence,
Que le désir prend forme,
Et que les rêves s’accomplissent,

Au plus profond de mon âme j’ai compris,
Que je t’aimais d’un amour inconditionnel,
Que ton absence est un orage de tristesse

 En quoi est-ce une idée cadeau saint valentin parfait ?

 

Tu étais l’élue , en quoi, est-ce une idée cadeau saint valentin  ? A la veille de la fête de l’amour, où chaque amoureux retrouve sa moitié pour partager un moment d’amour fort et intense. Il est cruciale de caler l’ambiance sur une note de musique qui soit en rapport avec le moment.

Tu étais l’élue est une chanson d’amour idéal pour tous les moments de romance. Le rythme doux, les paroles suaves offrent au couple amoureux un voyage somptueux dans les profondeurs de l’amour. Aussi, pour les personnes timides ou qui n’aiment pas laisser tout transparaitre d’un coup. C’est une manière idéale de dire à la personne qui fait battre votre cœur l’importance qu’elle a pour vous. Ecoutez, laissez-vous bercer par la douceur des paroles. Ecoutez en fond sonore, laissez-vous envoûter, pendant que vous échangiez tendrement avec votre bien-aimé(e).

Ce poème, doux, léger, vrai et puissant, prouvera à votre moitié que l’amour que vous lui portez est inconditionnelle.  Quoi qu’il arrive, où que vous soyez,  rien ne peut effacer l’intensité de votre amour.  Il ou elle est   l’élu de votre cœur quoiqu’il arrive …

Télécharger la chanson

Victor Hugo est l’un des plus grands écrivains français de tous les temps. À travers ses livres, ses poèmes, ses citations et ses opinions politiques, il a contribué à façonner la France au 19e siècle. Son travail a inspiré plusieurs générations d’artistes qui célèbrent sa vie à chaque occasion. Melancholia Victor Hugo un chef-d’œuvre à découvrir.

Melancholia victor hugo

Qui est Victor Hugo ?

 

Hugo était un poète français, romancier et dramaturge du mouvement romantique. Il est considéré comme l’un des plus grands et des plus connus écrivains français de tous les temps.

Bien qu’il soit réputé pour plusieurs œuvres majeures, sa renommée repose principalement sur Les Misérables et Le Bossu de Notre-Dame. Ces œuvres phares représentent la poésie française à l’étranger. En France, Hugo est surtout connu pour ses recueils de poésie comme Les Contemplations et La Légende des Âges.

Né le 26 février 1802 à Besançon, dans le Doubs, en France. Descendant de Sophie Trébuchet et Joseph Hugo, il grandit dans une période de grande agitation politique en France. En raison du travail militaire de son père qui exigeait un déplacement constant, la mère de Hugo vécut seule avec ses enfants à Paris pendant un certain temps.

 

Les vers mélancoliques

 

D’après le titre, l’auteur raconte dans « melancholia » une histoire attristante concernant sa contemplation du monde. Dans ses vers, il met en image un monde en noir et blanc telle la fumée des usines. En effet, les idéologies d’une époque se reflètent dans les œuvres d’art telles que la poésie et les peintures. Le poète méprisa cette période de l’industrialisation, car des enfants y sont exploités comme main d’œuvres.

Il faut noter que pendant cette période, l’âge légal pour travailler était de 10 ans. Les ouvriers travaillaient à la chaîne et leurs salaires subvenaient vaguement à leurs besoins. En enfilant leurs combinaisons, on traite de la même manière les enfants, les adultes et les personnes âgées telles des machines dans des tâches ardues.

L’auteur accuse donc dans « melancholia », par diverses métaphores, l’influence malsaine du travail industriel et de l’industrialisation sur la vie humaine notamment l’enfance. L’auteur s’inquiète de l’influence du progrès sur l’humanisme et commence à s’interroger à propos du travail.

Le poète évoque alors un paradoxe à propos du travail. Il explique que c’est le travail qui donne un sens à la vie de l’homme, mais mal maîtrisé, nous tendons à sacrifier notre humanité sur le plateau de l’argent et de l’efficacité.

Melancholia Victor Hugo

 

 

Melancholia (extrait)

Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ?
Ces filles de huit ans qu’on voit cheminer seules ?
Ils s’en vont travailler quinze heures sous des meules ;
Ils vont, de l’aube au soir, faire éternellement
Dans la même prison le même mouvement.
Accroupis sous les dents d’une machine sombre,
Monstre hideux qui mâche on ne sait quoi dans l’ombre,
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer,
Ils travaillent. Tout est d’airain, tout est de fer.
Jamais on ne s’arrête et jamais on ne joue.
Aussi quelle pâleur ! la cendre est sur leur joue.
Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las.
Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas !
Ils semblent dire à Dieu : « Petits comme nous sommes,
Notre père, voyez ce que nous font les hommes ! »
O servitude infâme imposée à l’enfant !
Rachitisme ! travail dont le souffle étouffant
Défait ce qu’a fait Dieu ; qui tue, œuvre insensée,
La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée,
Et qui ferait – c’est là son fruit le plus certain ! –
D’Apollon un bossu, de Voltaire un crétin !
Travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant la misère,
Qui se sert d’un enfant ainsi que d’un outil !
Progrès dont on demande : « Où va-t-il ? que veut-il ? »
Qui brise la jeunesse en fleur ! qui donne, en somme,
Une âme à la machine et la retire à l’homme !
Que ce travail, haï des mères, soit maudit !
Maudit comme le vice où l’on s’abâtardit,
Maudit comme l’opprobre et comme le blasphème !
O Dieu ! qu’il soit maudit au nom du travail même,
Au nom du vrai travail, sain, fécond, généreux,
Qui fait le peuple libre et qui rend l’homme heureux !    Victor Hugo, Les Contemplations, Livre III

 

Vous êtes amateur de poésie française ? Vous souhaitez progresser de jour en jour ? Voici une facette de cette poésie que vous ignorez peut-être et que vous pouvez utiliser pour montrer votre talent. Il s’agit de l’acrostiche.

acrostiche

flickr : Acrostiche romainh et soleil

Définition

 

Ce terme est dérivé du mot composé grec akrostikhos. Akros qui veut dire élevé, haut, tandis que stikhos signifie vers. En d’autres termes, il s’agit d’un poème qui dissimule un mot. Plus précisément, les premières lettres de chaque vers forment un mot que vous pouvez lire verticalement de haut en bas. Ce mot secret peut être un nom, une sentence ou une devise. Et il faut qu’il soit en rapport avec le sujet du poème, l’auteur, le dédicataire, etc. Il est aussi possible que le poème cache un message. Dans ce cas, vous le décodez en lisant simplement chaque premier mot de chaque vers.

acrostiche yannick monrosé

 

Histoire

 

En fait, d’après Cicéron, ce jeu littéraire utilisé dans une poésie courte a été inventé par Ennius. Au fil des siècles, différents poètes et écrivains se sont servis de cette technique pour la création de leurs œuvres. Parmi les plus célèbres, on peut citer Jean-Sébastien Bach dans son « Offrande musicale » qu’il dédie au roi de Prusse Frédéric II, un grand mélomane. On peut également citer l’écrivain et grand poète Français Apollinaire qui utilisa cette technique dans « Poèmes à Lou » pour illustrer le nom de bien-aimée Louise. On a aussi découvert que Pierre Corneille s’en était servi dans sa pièce « Horace », bien que les spécialistes ne soient pas en mesure de déterminer s’il l’avait fait volontairement ou non.

 

Comment l’écrire ?

 

La première chose à faire si vous souhaitez faire un akrostikhos, c’est de prendre le temps de bien étudier votre thème. En effet, vous devez rester dans le thème de votre création . Ensuite, commencez à rédiger votre poème en prenant soin de bien choisir le premier mot de chaque strophe de façon à former le fameux mot que vous auriez choisi.

 

Nuitamment, tel un noctambule

Un homme aux abois réclame sa pitance

Incompris au travers des maisons verrouillées

Tout le mal enduré, lui en est reproché

 

 

    Acrostiches célèbres

 

CORRESPONDANCE DE MUSSET A SAND

Alfred de Musset envoya un poème à Georges Sand qui lui a accorda sa réponse en versifiant à son tour.

A l’invitation de Musset :

QUAND je mets à vos pieds un éternel hommage
VOULEZ-vous qu’un instant je change de visage ?
VOUS avez capturé les sentiments d’un cœur
QUE pour vous adorer forma le Créateur.
JE vous chéris, amour, et ma plume en délire
COUCHE sur le papier ce que je n’ose dire.
AVEC soin, de mes vers lisez les premiers mots
VOUS saurez quel remède apporter à mes maux.

Georges Sand répondit :

CETTE insigne faveur que votre cœur réclame
NUIT à ma renommée et répugne à mon âme.
Ou

CETTE insigne faveur que votre cœur réclame
NUIT peut être à l’honneur mais répond à ma flamme.

Le massage caché entre les deux amants est particulièrement clair et parlant, et à mon humble opinion, coquin en diable et d’un romantisme fou…

 

 

Mais vouloir au public immoler ce qu’on aime,

S‘attacher au combat contre un autre soi-même,

Attaquer un parti qui prend pour défenseur

Le frère d’une femme et l’amant d’une sœur,

Et rompant tous ces nœuds s’armer pour la patrie

Contre un sang qu’on voudrait racheter de sa vie,

Une telle vertu n’appartenait qu’à nous,

L‘éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux,

Et peu d’hommes au cœur l’ont assez imprimée,

Pour oser aspirer à tant de renommée.

Corneille, Horace, II, 3, Horace

 

L’horizon perd à petit feu sa clarté

Une dizaine d’heures, complice de l’opacité

Noie les derniers rayons de soleil dans une eau noire

Emus de cet adieu éphémère, les noctambules s’éveillent

Yannick Monrosé @2021

 

La littérature française revient à l’honneur avec un auteur qui se veut unique. On lui reconnait une multitude d’œuvres littéraires. De celles-ci, un recueil fera l’objet de notre analyse : poèmes saturniens

Paul Verlaine

Présentation de l’œuvre

Publié chez Alphonse Lemerre en 1866, poèmes saturniens est le premier recueil littéraire de Paul Verlaine, un grand poète français. Il est question ici d’un ensemble d’écrits inspirés de poètes célèbres comme Victor Hugo et Charles Baudelaire. Alors qu’il était encore élève, Paul s’éprit d’amour pour les œuvres de ces auteurs et empruntera chez chacun d’eux, un style bien unique.
À titre illustratif, les écrits de Paul laissent entrevoir le style essentiellement satyrique et le goût pour la provocation propre à Baudelaire. Aussi surprenant que puisse être le choix du titre, l’auteur plonge son œuvre sous la sombre égide de saturne. Il y joue sur les mètres pairs, ceux impairs et surtout sur des rythmes rompus, faisant de son œuvre un univers dense d’émotions diverses.

Structure de l’œuvre

Cette œuvre célèbre de Paul Verlaine  (éditée à compte d’auteur) est composée d’un prologue et d’une pièce liminaire auxquels s’ajoutent 25 différents poèmes divisés en 4 chapitres. On y retrouve également une douzaine de poèmes libres, positionnés à la fin de l’œuvre. Il faut dire que l’auteur s’est beaucoup plus inspiré de Baudelaire que des autres auteurs célèbres. On s’en rend compte rien qu’en lisant le prologue.
Quant-aux 4 chapitres, ils portent tous des titres qui annoncent un contenu bien sombre et qui sort de l’ordinaire. Ces titres sont : Melancolia, Eaux-fortes, Paysages tristes et Caprices. Tous ces 4 titres font allusion à de célèbres peintures, preuve du souhait de l’auteur d’offrir un mélange d’arts à ses lecteurs à travers la poésie.

Des thématiques empreintes de tristesse

Tous les poèmes du recueil portent sur des thématiques assez particulières et qui conditionnent les relations humaines. Il s’agit entre autres de la mélancolie, du temps, de l’amour, de la bourgeoisie et surtout de la musique. Par ailleurs, dans tous les poèmes de recueil, on sent la présence d’une forte mélancolie. Cela pourrait s’expliquer par la personnalité assez solitaire reconnue autrefois à l’auteur. Il ne manque pas d’ailleurs de faire part de ses états d’âmes sombres et de ses nostalgies dans les textes.

La rime embrassée est une forme particulière d’agencement de vers très appréciée des poètes. Elle sublime le poème quand on sait bien la manier. Avant de se lancer dans l’écriture d’un poème,  le poète en herbe peut s’amuser au préalable à jeter un coup d’œil sur les différentes techniques utilisées pour bien créer ses rimes. Les rimes font partie de ces techniques que les néophytes sont invités à connaître.
rime embrassée

Pablo Picasso

Les différents types de rimes

L’auteur d’un poème peut choisir entre différents types de rimes. Concernant particulièrement la disposition de celles-ci, vous pouvez opter pour les rimes plates ou suivies, du genre AABBCC, etc. Il est également possible d’opter pour les rimes tripartites du genre AABCCB, ou les rimes alternées ou croisées du genre ABAB. En outre, il existe encore des rimes brisées ou les vers riment ensemble aussi bien par la césure que par la fin de vers. Enfin, vous pouvez jeter votre dévolu sur les rimes embrassées qui adoptent le genre ABBA.

Gros plan sur les rimes embrassées

On peut donc définir la rime embrassée comme une rime encadrée par d’autres rimes, et adoptant la forme ABBA. Pour donner plus de clarté à cette définition, il convient de prendre un exemple. Ainsi, dans « Sonnet à Hélène » de Pierre de Ronsard, on peut très bien découvrir l’organisation de ce genre de rime :

Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle (A)

Assise, auprès du feu, dévidant et filant (B)

Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant : (B)

« Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! » (A)

C’est donc cette alternance des rimes qui explique l’appellation de rimes embrassées. Il est utile de rappeler que ces dernières sont présentes dans les poèmes célèbres comme « Heureux qui comme Ulysse » de Joachim du Bellay, ou encore « L’horloge », « Correspondances », et « Harmonie du soir » de Charles Baudelaire. Vous pouvez également apprécier l’harmonie de ces rimes dans « La Tzigane » de Guillaume Apollinaire ou encore « Le temps a laissé son manteau » de Charles d’Orléans. Les chefs-d’œuvre littéraires permettent également de découvrir les différentes rimes existantes et aident aussi à se familiariser avec leur utilisation.

Le Japon est un pays extraordinaire qui se démarque de toutes les destinations touristiques. Il est riche d’histoires et de traditions. La culture, la littérature ne sont pas en reste dans ce beau pays.  Connaissez-vous le fameux  haïku japonais  ? Tour d’horizon d’un art presque méconnu.

haïku japonais

Qu’est-ce que le haïku dans la culture japonaise ?

 

Selon la culture occidentale, le haïku est un art poétique court apparu vers la fin du 17ème siècle. Il est utilisé afin d’extérioriser les émotions qui ne peuvent être résumées en un seul mot. Depuis toujours, le haïku est un poème composé de 3 vers. Le premier vers doit obligatoirement comporter 5 syllabes afin de reconstituer le rythme court. Le second vers, quant à lui, est constitué de 7 syllabes afin de gagner un rythme long. Afin de fidéliser la tradition, le troisième vers doit obligatoirement comporter 5 syllabes.

 

La spécificité du haïku

 

Comparé à d’autres formes de poème, le haïku est affranchi de toute sorte de rimes. Afin de créer un effet de surprise et juxtaposer les idées, le poète peut utiliser une césure ou « kirenji » dans la culture occidentale. D’ailleurs, le haïku doit comporter un mot de saison ou « kigo » (dans la langue japonaise). Ce dernier sert à relier la réalité et le monde de la fantaisie.

 

L’objectif du haïku

 

C’est une forme d’art qui consiste à capturer l’instant présent dans des mots brefs et concis. En général, il favorise et développe le lien social entre les habitants. Grâce à un esprit pacifique, bienveillant et zen, il améliore le sens de l’écoute de chacun.

 

En quoi consiste le « kigo » ?

 

N’oubliez pas que c’est l’un des traits spécifiques de ce poème court. Il sert à figer le temps et a recréé, à chaque lecture, les conditions météorologiques externes. Pour désigner l’hiver, par exemple, les poètes utilisent les mots : neige, glaciale, verglas, décoration de Noël et tant d’autres. Pour marquer le printemps, on peut utiliser les thermes : bourgeons, fleurs, soleil, ciel bleu et autres critères

Art millénaire, emprunté d’histoire, la poésie berce nos siècles depuis l’Antiquité.

La fonction de la poésie

Un moyen d’expression

Elle permet de s’exprimer sur nos sens et leur rapport à notre environnement. Lors d’événements marquants, elle permet la mise en lumière de sentiments forts comme le deuil, la colère, la peur ou la joie. Cette fonction d’expression est présente à toutes les époques, du poète célèbre Orphée à Gérard de Nerval et jusqu’à nos contemporains. Le « Spleen » de Baudelaire écrit en 1857 en est l’exemple même, puisqu’ il devient universel par l’expression personnelle du poète.

Un outil de dénonciation

Loin d’être uniquement un moyen d’expression, cet art peut être un outil de dénonciation. Les oeuvre poétiques engagées sont principalement liées à la politique, se rattachant à des causes réelles contre l’injustice et l’horreur d’une époque. Le 20e siècle connaît un essor d’un écriture engagée, notamment avec Paul Eluard, figure du surréalisme.

Célébrer et faire l’éloge

La célébration s’inscrit aussi dans plusieurs œuvres poétiques. C’est « l’éloge » ou le « poème épidictique ». Rendant hommage à des thèmes variés tel que l’amour, le courage ou la solidarité, ce type de poème tente de représenter un sujet sous son plus beau jour.

Révéler le non visible

Un point fascinant se trouve dans les possibilités de ce genre littéraire à révéler les énigmes du monde. La quête du sens, c’est la recherche du Graal de ce qu’on ne voit pas. Le poète se place alors en voyant, tentant de percevoir des sensibilités invisibles qu’il est le seul à détenir. Rimbaud présente le poète comme un « Suprême savant », «[…] car il arrive à l’inconnu ».

Incarner la beauté de l’invention

Le poème a aussi pour fonction d’inventer. Les mots peuvent être assemblés, détruits et reconstruits. Certains poètes ont joué de combinaisons infinies, dans l’objectif d’écrire un beau texte. La laideur du monde se transforme en beauté par sa plume. Pour Mallarmé, « ce n’est point avec des idées qu’on fait des vers c’est avec des mots »

La poésie est perçue comme un genre littéraire ancien. En général, il vous fait naviguer à travers d’innombrables sensations. Sachez que les spécificités et les caractéristiques du genre poétique ont été approfondies pour la première fois par le célèbre Gérard Genette.

Les spécificités du genre poétique

 

Étymologiquement, le genre poétique désigne les mots « création » et « production ». Conformément à cette définition, le poète a comme mission la création et l’invention d’un univers paradoxal. Pour ce faire, il utilise des mots significatifs qui peuvent connoter plusieurs réalités.
Selon Gérard Genette, la poéticité d’un texte réside dans sa faculté de figer un instant axé dans le temps. L’auteur peut utiliser diverses procédures pour exprimer un message ou un ressenti.

 

Les caractéristiques du genre poétique

 

Sachez que le mode de conception du genre poétique varie en fonction des auteurs. Jusqu’à présent, on a pu dégager cinq formes de discours qui peuvent être intégrées dans un poème.

  • La narration
    Les lignes d’un poème peuvent raconter une histoire d’amour, un fait divers ou autres. C’est grâce à l’association de la narration et des vers qu’est née la « poésie en prose ». Sa définition fut amplifiée à mainte reprise dans les œuvres de Molière.
  • La description
    C’est un style de discours que vous pouvez fréquemment retrouver à travers les œuvres de Victor Hugo. Son intitulé « Les Fleurs du mal », fait office de plusieurs poèmes à description.
  • L’explication                                                                                                                                                                    Certains auteurs l’utilisent afin d’expliquer le dénouement d’un sentiment, ses origines et sa fin.
  • L’argumentation                                                                                                                                                                         A priori, il sert à amplifier les effets du poème.
  • Le dialogue                                                                                                                                                                              C’est une procédure très pratiquée vers le milieu du 18e siècle.

Outre ces procédures de conception, le genre poétique joue sur le rythme et la sonorité. Afin de figer un instant précis dans le temps, le poète utilise les onomatopées.

 

Les diverses formes d’un poème

 

Les éminents écrivains se servaient du sonnet pour exprimer son ressenti.
Le sonnet
C’est un poème composé de deux quatrains et deux tercets soit un poème de quatorze vers

Un  calligramme  est un poème agencé de façon à former un dessin lié à un thème. La disposition visuelle peut reposer sur une utilisation spécifique de la police de caractères, de l’écriture manuscrite ou de la calligraphie. Au gré du poète, des lignes de texte incurvés et non parallèles, ou encore des paragraphes dont la forme est particulière peuvent être crée. La représentation visuelle par les mots traduit ainsi le sujet traité ou un élément qui y est étroitement associé. Elle peut aussi, volontairement, être en contradiction avec le texte ou induire en erreur.

Guillaume Apollinaire Calligramme

Le calligramme et les cultures.

Tout au long de l’histoire, les calligrammes ont été un moyen d’expression pour les artistes dans de nombreuses cultures et civilisations.

La calligraphie islamique a été l’une des premières formes d’art du mot, car les caractères étaient écrits à la main d’une manière très artistique. Cette forme d’art est vénérée dans le monde islamique parce que l’art transmet souvent son héritage religieux. Dans l’islam, la représentation visuelle de la divinité est interdite. Les personnes chargées d’écrire et de transmettre les textes religieux ou sacrés ont donc trouvé dans les calligrammes une autre façon d’orner les livres et les manuscrits.

calligramme

La micrographie est la forme juive de l’art des mots, et elle a été développée autour du neuvième siècle. Elle a la même fonctionnalité qu’un calligramme moderne en ce sens qu’elle utilise les lettres pour créer différents motifs. Ces dessins sont généralement des représentations abstraites et géométriques de différentes idées abordées dans le texte lui-même.

Les exemples de calligramme

L’un des exemples les plus célèbres de calligramme  se trouve dans l’œuvre du poète français Guillaume Apollinaire. Il a écrit une série de poèmes sur les calligrammes qui l’ont rendu célèbre. Le volume contenant ces poèmes a été baptisé Calligrammes. Son poème connu qui imite la forme de la tour Eiffel est probablement l’un de ses calligrammes les plus populaires.

La poésie concrète, également connue sous le nom de poésie visuelle, est une forme d’art et de littérature dérivée des calligrammes d’Apollinaire. La disposition des mots et l’aspect visuel du poème sont tout aussi important que le contenu. De plus, la forme visuelle du poème peut être liée aux autres éléments du poème, y compris le sens des mots, la rime ou le rythme.

La calligraphie de nos jours

L’art du  calligramme  est devenu populaire grâce à la technologie et à internet. Tout le monde peut aujourd’hui  créer et partager des calligrammes avec le monde entier. Cette forme d’art a  évolué avec les moyens modernes de communication. Les amateurs peuvent trouver des calligrammes conçus graphiquement avec différentes couleurs, personnages et animations. La technologie a permis aux individus de s’exprimer artistiquement de différentes manières grâce aux calligrammes.