Biographie Alfred de Musset

Alfred de Musset voit le jour à Paris en 1810. Enfant prodige issu d’une famille aristocrate, il se lance rapidement dans une carrière littéraire. Il intègre le Cénacle romantique et se lie d’amitié avec Sainte-Beuve, Mérimée et Vigny. Il garde ses distances avec Victor Hugo qu’il considère comme son opposé.

biographie Alfred de Musset

C’est seulement quelques années avant sa mort qu’il est reconnu comme un grand poète. Artiste maudit, rongé par l’alcool et « son mal du siècle », il mourut prématurément à 46 ans.

Son parcours et son langage religieux

Il a 20 ans à peine lorsqu’il publie son premier recueil poétique intitulé Contes d’Espagne et d’Italie. Attiré également par le théâtre, il met en scène sa première pièce La nuit Vénitienne. Mais il en subit un échec terrible.

Profondément blessé par cette tentative manquée de séduction du public, il adopte à la suite une vie libertine et désinvolte. Il est l’un des premiers Dandy.

Son œuvre emprunte un langage religieux et une recherche perpétuelle du sacré. Il instaure sa propre religion personnelle de l’amour. C’est la poésie de l’incarnation dont le nouveau messie est le poète.

Sa réversibilité sexuelle et son art de la séduction

Son rapport au Christ est également accolé à l’image du Don Juan. Celui qui va chercher de femme en femme, de possession en possession, l’impossible absolu. Jusqu’à la violence sadique des dieux.

Il assigne à l’écriture une fonction satirique et de fantaisie. Il y ajoute une poésie de circonstance et du corps. Son objectif est d’échapper au machisme dominant de son époque en attirant un public particulièrement féminin.

C’est ainsi qu’il rencontre George Sand et qu’il épouse son féminisme. Sa littérature devient plus militante et subversive. Il en signe son premier chef-d’œuvre en 1834 avec Lorenzaccio. Il connaîtra la même année un vif succès avec la pièce de théâtre On ne badine pas avec l’amour.

À partir de 1835, il se distinguera par son recueil de poésies Les nuits et son roman autobiographique La Confession d’un enfant du siècle.

Une de ses citations les plus célèbres est : ” La vie est un sommeil, l’amour en est le rêve. Et vous aurez vécu si vous avez aimé…”

close

Abonnez-vous pour ne rien rater de poétique

close

Abonnez-vous pour ne rien rater de poétique

Author: yannick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *